Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment découvrir sa mission de vie ?
Si chaque être a une identité unique, chacun porterait aussi une vocation, une mission personnelle qu'il lui faut découvrir peu à peu. Comment ? Des psychologues proposent des outils qui permettent de laisser émerger sa voie dans l'océan de tous les possibles.

"La mission personnelle revêt divers déguisements : un idéal à poursuivre, une passion, un but important à atteindre, un désir profond et persistant, une inclination durable de l'âme, un enthousiasme débordant pour un genre d'activité"... Ainsi le psychologue et prêtre canadien Jean Monbourquette (1933-2011) décrivait-il cette mystérieuse "mission de vie".

Mystérieuse, mais bien réelle. A en croire de nombreux auteurs, chacun de nous porterait
une orientation inscrite dans son être qui le destinerait à un certain type d'agir. Les Japonais l'appellent l'ikigaï, littéralement "ce pour quoi la vie mérite d'être vécue".

Repérer cette mission personnelle, trouver son
ikigaï permettrait non seulement de s'épanouir, d'être heureux de se lever le matin, mais aussi de se mettre au service de la société et de trouver un sens à sa vie. Cela te tente ?


La mission ne se limite pas au métier

 

On entend souvent "Je cherche ma voie, j'ai l'impression de ne pas être à ma place",

C'est que la "mission de vie" ne peut se résumer à une "place", un métier ou un emploi, même si, souvent, c'est dans le travail que l'on peut vivre sa mission. En effet, un emploi qui convenait au départ peut se révéler insatisfaisant au bout de quelque temps. C'est souvent le signe qu'on s'est éloigné de sa mission profonde.

La mission ne découle pas automatiquement de nos talents

Notre mission personnelle ne découle pas non plus uniquement de nos habiletés et de nos talents. Ce n'est pas parce que je joue bien de la guitare que ma mission est automatiquement de devenir guitariste. Ou parce que je suis bonne en anglais que je dois enseigner cette langue.

Cette confusion entre les talents et la mission explique d'ailleurs bien des erreurs d'orientation. "Comme j'étais bonne en physique en terminale, j'ai choisi de faire des études de sciences à la fac, raconte Mariam, mais je me suis rapidement découragée car les cours étaient difficiles et surtout, j'ai senti que ce n'était pas ma voie".
 

En réalité, les talents sont à mettre au service de notre mission, et non l'inverse. Si ma mission de vie est d'être médiateur entre les cultures et de permettre à des gens très différents de se rencontrer, il pourra être utile de connaître plusieurs langues, ou d'animer des rencontres multiculturelles.

Mais si l'apprentissage des langues m'empêche de vivre ces rencontres, je me détourne de ma vocation profonde.


C'est la mission qui nous choisit

 

Tu commences à comprendre pourquoi il est si important de découvrir ton ikigaï ou ta mission de vie. A travers les méandres de l'existence, c'est une vraie boussole qui peut t’ aider à évoluer, à t’ orienter, te reconvertir, ou changer tes priorités afin de rester fidèle à l'axe de ta vie.

Alors, comment la faire émerger ? Bien souvent, il suffit de te mettre à l'écoute de tes aspirations profondes ou de tes émotions. Positives ou négatives. Tu ressens de l'ennui, une impression de vide, tu as des regrets... Ou bien certains rêves t’assaillent sans cesse, l'exemple de certains héros ou personnalités t’ enthousiasme.

Tout cela peut te révéler quelque chose de ta mission. "On croit souvent que chacun choisit librement sa mission. Il serait plus juste de dire que c'est la mission qui choisit l'individu".

 

Pour cerner sa mission, partir de ses passions

Une des méthodes proposées par cet auteur pour découvrir sa mission consiste à examiner ses passions. Tu es passionné(e) ou très intéressé(e) par les avions, la mode, le codage informatique ou autre chose ?

Cela peut dire quelque chose de
ta mission, mais celle-ci va plus profond en toi que la simple passion. Par exemple, la passion de la mode peut témoigner d'une forte attirance pour la beauté et la créativité.

Pour trouver cela,
identifie trois expériences dans lesquelles tu t’es senti pleinement épanoui, enthousiaste ou heureux :
- Décri
s-les comme si tu étais en train de les vivre au présent ;
- Entoure les mots importants, en particulier les verbes ;
- Rel
ève les points communs aux trois expériences : circonstances, actions, sentiments...

Qu'est-ce qui revient le plus ?
Tu commences à voir émerger ta mission.


Commencer à formuler sa mission

En faisant la synthèse des expressions qui reviennent, tu peux commencer à ébaucher un premier énoncé de ta mission. Tu vas voir que le fait de chercher à exprimer clairement sa mission nous aide à la préciser.

Mathilde a toujours aimé discuter longuement avec ses amis de questions profondes, elle se sent appelée à écouter les autres, et ainsi, à les aider.

Paul se sent appelé à soigner, à soulager les autres par des gestes efficaces et précis. Grégory veut transmettre des idées par les mots, communiquer, vulgariser...


Et vérifier son authenticité

Maintenant, recherche chez toi quatre ou cinq qualités ou talents qui peuvent confirmer l'authenticité de ta mission. Si ma mission est d'écouter les autres, il peut être utile d'être empathique, patient, franc, tolérant et sans jugement...

Ensuite, recherche des situations précises dans lesquelles tu as déjà mis en pratique ou exercé l'une de ces qualités. Ou des événements dans lesquels tu ne les a pas exercées. Qu'as-tu ressenti alors ? Une déception ? C'est le signe que cette qualité est importante pour toi.

Tu peux alors préciser l'énoncé de ta mission en intégrant la description de ces qualités.

 

Répondre aux appels du monde

Puis tu peux ajouter dans quel contexte tu aimerais l'exercer : éducation, médecine, commerce, création d'entreprise, art... Pour répondre à quels besoins ?

On n'exerce en effet pas sa mission sur une île déserte, mais pour une communauté au sens large, un groupe de personnes, enfants, adolescents, personnes âgées, jeunes en échec, professionnels en reconversion, migrants, élèves, cadres, malades, personnes en deuil, communauté religieuse, habitants d'un quartier, etc.

Souvent, l'attirance ou l'intérêt pour ce groupe aide d'ailleurs à cerner la mission. Dans leur livre
La méthode ikigaï, découvrez votre mission de vie, Hector Garcia et Francesca Miralles situent l'ikigaï à la convergence de nos passions, nos talents, nos habiletés professionnelles, et des besoins du monde.

En ce sens,
trouver sa mission de vie n'a donc rien d'égoïste : cela permet de s'épanouir tout en se mettant au service des besoins d'une société.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :